Sur l’île de Lucifer de Serge Quadruppani

IMG_4752.jpgBonjour chers lecteurs/lectrices, j’espère que vous allez bien et que vous profitez comme il se doit de l’automne sous un plaid à lire en buvant du chocolat chaud (Combo gagnant). Je vous retrouve autour de mon avis sur ma dernière lecture, Sur l’ile de Lucifer de Serge Quadruppani des Editions Snag Fiction que je remercie vivement pour l’envoi.

Sur l’île de Lucifer est un polar à la frontière du surnaturelle avec une touche de fiction. C’est le genre littéraire que je ne lis pas assez. C’était donc l’occasion pour moi de renouer avec ce style.

Résumé :

Un matin de printemps, Tom, 10 ans, découvre le corps d’un homme, un pieu planté dans la poitrine, dans le trou laissé par la souche d’un pin Douglas abattu.
Cet homme, c’est Didier Dubois, le responsable du chantier d’abattage de la forêt de l’Aitre.
Appelée sur les lieux, la capitaine Sylvie Mercure mène l’enquête, assistée par la gendarmerie. Lorsqu’un deuxième meurtre est commis, les soupçons se dirigent naturellement vers les militants de la Commune libre du Plateau, qui combat le projet d’abattage.
Mais les suspects se révéleront aussi nombreux qu’inhabituels : une sorcière qui fait parler les morts, un curé haïtien, une exilée chilienne…
Des personnalités étranges, une atmosphère pleine de tensions, pour un roman noir aux frontières du surnaturel.


IMG_4765.jpgC’est une narration à la 3ème personne avec une écriture soutenue qui me rappelle les livres lus et analysés à l’école. J’ai donc beaucoup apprécié l’écriture de l’auteur.

L’histoire est prenante même si par moment l’ennui se faisait ressentir. Nous suivons la capitaine Sylvie Mercure qui mène l’enquête autour de l’assassinat de Didier Dubois. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ma lecture, c’est que l’auteur nous donne l’impression que ce livre s’identifiera à pleins d’autres romans policiers avec une enquête comme ligne de course.  Un policier. Un meurtre. Un suspect. Une énigme.

Sauf que Sur L’ile de Lucifer, des personnages atypiques ont leurs rôles à jouer. Et ils apportent une touche très originale au récit. La curiosité prend le dessus sur l’enquête. Où l’auteur veut-il nous emmener ? Vers quelle dimension littéraire ? Car les limites de la fiction et du surnaturelle ne sont plus loin.

Au fil de l’enquête, les destins se lient et le meurtre prend un sens particulier. J’ai apprécié la fin mais j’ai tout de même eu un léger goût de « trop peu ». C’est un livre qui se lit rapidement et qui laisse beaucoup de place à notre imagination.

Quel est votre genre littéraire préféré ? Quel est celui que vous aimez mais que vous ne lisez pas assez ?


Je vous dis d’avance à bientôt pour une nouvelle chronique, en vous souhaitant de merveilleuses lectures.

Rejoignez-moi sur Instagram @wordspaperbook pour plus de photos, de retours, de livres.

Lectureusement.

#Wordspaperbook

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :