Phobos tome 1 de Victor Dixen

Coucou le monde, on se retrouve pour une nouvelle chronique et pas des moindres puisqu’il s’agit du tome 1 de Phobos de Victor dixen publié chez la Collection R (oui, je sais, je ne suis pas en avance).

Parfois je fais des trucs complètement stupides comme ne pas lire une saga qui cartonne sur la toile et parfois j’ai des élans de génie comme me lancer dans une saga qui cartonne sur la toile. Bref vous l’aurez compris, PHOBOS est EXCELLENT pour ce premier tome.

IMG_4554.jpg

Résumé :

SIX PRÉTENDANTES.
SIX PRÉTENDANTS.
SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER.
L’ÉTERNITÉ POUR S’AIMER.

ILS VEULENT MARQUER L’HISTOIRE AVEC UN GRAND H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L’AMOUR AVEC UN GRAND A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.


Avant même d’être plongée dans ma lecture, je savais que cette saga me ferait vibrer. Non pas grâce à l’enthousiasme qu’il y a eu autour de Phobos sur Instagram mais parce que l’idée conçue par l’auteur me rappelle les récits comme Hunger Games (coup de coeur absolu) ou encore le Labyrinthe. Vous voyez ! Des ados aux coeurs de l’histoire livrés à eux-même et destinés a faire de grandes choses. Enfin, tout ce que j’aime !

J’ai donc emporté le tome 1 au soleil, à la plage, bref en vacances. En 3 jours, c’était bouclé. L’écriture fluide et l’histoire débute tout de suite sur l’action centrale du récit à savoir le départ des jeunes pour Mars. J’ai dévoré les pages. Je suis devenue l’internaute qui attendait devant sa télé que le programme Genesis commence.

À côté de ça, on découvre des personnages assez énigmatiques. Il faut du temps avant de pouvoir les connaître un minimum. Leonor, la vedette du programme Genesis, est plus exploité dans ce premier tome et j’avoue qu’elle m’a, plus d’une fois, fortement agacé. Mais elle s’est vite rattrapé au fur et à mesure de l’histoire. Et à la fin, c’était Grandiose !

IMG_4265.jpg

Je pourrais écrire des paragraphes et des paragraphes sur ce que Phobos m’a fait ressentir mais j’en garde un peu pour les prochains tomes. Je peux vous dire que la fin du premier livre est incroyablement dingue et qu’il est impossible de ne pas enchaîner avec le second.


Je vous dis d’avance à bientôt pour une nouvelle chronique, en vous souhaitant de merveilleuses lectures.

Rejoignez-moi sur Instagram @wordspaperbook pour plus de photos, de retours, de livres.

Lectureusement.

#Wordspaperbook

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :