La disparition de Stephanie Mailer – Joël Dicker

IMG_3133

Nous y sommes !

(J’avoue je suis à la bourre)

Un an que j’attends le nouveau roman de Joel Dicker. Un an que je guettais le moindre signe sur le net à la recherche d’une information concernant son nouveau roman. Et ça y est ! La disparition de Stephanie Mailer apparaît.

Après avoir lu (et adoré) La vérité sur l’affaire Harry Quebert et Le livre des Baltimore, c’est avec une excitation au plafond que je me procure un exemplaire du nouveau roman et me reprend une dose de la plume de Joel Dicker. Une addiction fortement recommandée.

Avant toute chose, gros pincement au coeur quand j’ai découvert que l’on ne retrouvait pas Marcus Goldman, personnage principal des deux romans précédents. J’avais dans l’idée (l’espoir) de le revoir pour une troisième aventure mais je garde espoir pour l’avenir.

Bonne lecture 😀


Résumé : 30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses. Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer ? Qu’’a-t-elle découvert ? Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?

Tellement heureuse de retrouver la plume de mon auteur favori donc je vous préviens j’ai activé le mode « fan-girl » mais je vais essayer d’être critique.

L’histoire se déroule à Orphea, ville imaginée par l’auteur, situé dans les Hamptons dans l’Etat de New York. Je suis déjà conquise car j’adore l’ambiance américaine. Joël Dicker n’en est pas à son premier roman se déroulant aux États-Unis.

Une nouvelle histoire

De nouveaux personnages.

Une intrigue surprenante.

IMG_3412

Un quadruple meurtre a lieu en 1994. L’affaire est résolue par Jesse et son équipier Derek. Mais voilà que 20 ans plus tard, une journaliste au nom de Stephanie Mailer annonce à Jesse que le coupable est toujours en liberté. Stephanie disparaît mystérieusement après cette annonce. Jesse se voit forcé de reprendre l’affaire et s’ensuit une enquête complexe mais palpitante.

Joël Dicker a un talent fou pour la construction du récit et de l’intrigue. Il réussit à semer le doute chez le lecteur et souvent jusqu’à la dernière ligne. Ce que j’ai le plus apprécier c’est d’avoir été plusieurs personnages à la fois. On voyage dans le temps entre le passé et le présent de chaque personnage emblématique dans ce récit.

Un roman policier complet. Des rebondissements à en perdre la tête. J’ai vraiment apprécié cette lecture je ne suis pas déçue. J’ai lu énormément de critique négative. Je pense que c’est dû aux comparaisons que l’ont fait constamment avec La vérité sur l’affaire Harry Quebert qui a été un succès mondial. Nous espérons tous revivre un second « Quebert » mais je pense qu’il n’y en aura jamais d’autres.

Chaque livre est unique et nous touche d’une certaine manière. J’espère relire une histoire qui me bouleversera encore plus que celle d’Harry et Nola mais je n’attends pas de Joël Dicker de nous écrire quelque chose de similaire.

J’ai de loin préfèré La vérité sur l’affaire Harry Quebert et Le livre des Baltimore à La disparition de Stephanie Mailler mais ça n’enlève en rien le fait que ce soit une lecture appréciable et un très bon moment de passé. Si vous cherchez à être frappé par un récit complexe mais accrocheur je vous conseille vivement de suivre l’aventure de Jesse Rosenberg et des habitants d’Orphea. Ils sont attachants et une larme risque de vous échapper comme cela a été mon cas.

N’hésitez pas à me dire si ce livre vous tente ou pas. Si vous l’avez lu, je me ferais un plaisir de lire votre avis. Si vous avez détesté, je suis encore deux fois plus intéressée de lire votre avis.


Je vous dis d’avance à bientôt pour une nouvelle chronique, en vous souhaitant de merveilleuses lectures.

Rejoignez-moi sur Instagram @wordspaperbook pour plus de photos, de retours, de lectures.

Lectureusement.

#Wordspaperbook

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :