Platinum End : le nouveau manga des réalisateurs de Death Note.

Bonjour chers lecteurs,

J’ai récemment découvert l’un des précieux mangas des Éditions Kazé que je remercie vivement pour la confiance qu’ils m’accordent et leur travail. Il s’agit de Platinum end de OHBA Tsugumi et OBATA Takeshi.

J’ai lu les 3 premiers tomes et je me régale à l’idée de vous donner mon avis.

Bonne lecture les Otakus 😀

IMG_3341

Résumé : Selon la tradition, 13 Anges sont envoyés au Japon et doivent choisir chacun un humain qui recevra le pouvoir de vie et de mort sur les autres hommes pendant 999 jours. Au terme de ce délai, les actions des candidats au poste de Dieu seront jugées et l’un d’eux sera élu pour être le nouveau Dieu du Paradis.

Mirai Kakehashi est un lycéen qui n’espère plus rien de la vie ; ayant perdu ses parents très jeune et étant battu par son oncle et sa tante, la seule famille qui lui reste, il choisit de se suicider en sautant du toit d’un immeuble. Mais il est sauvé de justesse par Nasse, une Ange qui lui offre trois pouvoirs spéciaux et fait de lui l’un des 13 candidats au poste de Dieu.


Il est intéressant de s’arrêter quelques minutes (voir plus) sur la couverture pailletée des 3 tomes. RA-DIEUX. Le dessin d’Obata est fabuleux. J’aime quand cela se rapproche de la réalité. Le tome 1 nous plonge dans l’ambiance Japonaise de notre époque. Mirai, personnage principal, est attachant. J’ai tout de suite eu envie de connaître la suite de son aventure avant même la fin du premier tome.

IMG_3344.jpg

Dans ce premier livre, l’action est présente. ça ne s’essouffle pas. J’ai adoré. Je me suis donc jeté sur les deux suivants.

L’histoire et l’enjeu sont prenants. 12 anges accompagnés de leur hôte devront s’affronter tôt ou tard afin d’être élu Dieu suprême. Je m’attendais ou plutôt j’espérais y voir beaucoup plus d’actions et de rebondissements mais le récit a été par la suite plus lent.

Le point fort se centre sur la complexité de l’enjeu autour de Mirai qui se retrouve coincé entre le bien et le mal. L’ambiance « Death Note »  est très présente. La dualité entre l’ange Mirai et Metropoliman me rappelle celle entre Light et L.

IMG_3354

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite. Même si pour l’instant ce n’est pas un gros coup de cœur, Platinum end reste un très bon manga qui promet une fin incroyable.


Je vous dis d’avance à bientôt pour une nouvelle chronique, en vous souhaitant de merveilleuses lectures.

Rejoignez-moi sur Instagram @wordspaperbook pour plus de photos, de retours, de lectures.

Lectureusement.

#Wordspaperbook

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :