Lady Helen, tome 2 : le pacte des mauvais jours

IMG_0896 (1)
Ed. Gallimard, août 2017, 592 p., 19,50 €.

Résumé  

En 1812, Lady Helen a été chassée par son oncle après les événements scandaleux qui se sont déroulés durant son bal. Elle trouve refuge dans la station balnéaire de Brighton. Acceptant son destin de Vigilante, elle s’entraîne avec Lord Carlston à combattre et à utiliser ses pouvoirs. C’est alors que M. Pike, membre du club des mauvais jours, fait son apparition.


AVIS PERSONNEL 

Première partie

Ayant lu et fortement apprécié le premier tome, il allait de soi que je me jetterai sur le deuxième opus aussitôt que possible. Et c’est en découvrant la MA-GNI-FI-QUE couverture de ce deuxième tome que je me suis emballé à l’idée de revivre l’Angleterre des années 1800 (et ça c’est déjà beaucoup de plaisir).

Un résumé concis et détaillé du tome 1 est mis en avant sur les premières pages. J’ai trouvé çà extrêmement prévoyant. Moi qui ai lu le premier v’là plus d’un an et ayant la mémoire qui flanche par moments j’étais ravie d’avoir les idées rafraichies. POINT BONUS.

J’ai donc été entrainé à nouveau dans le tourbillon des aventures de Lady Helen et Lord Carlston dès le début. Contrairement au tome 1 qui avait selon moi un commencement beaucoup trop lent et long. j’ai été rapidement plongée dans l’histoire où tout s’enchaine (parfois même un peu trop vite). L’intrigue est tout de suite présente ce qui ajoute une certaine excitation à la lecture.

Seconde partie

La ville de Brighton est tellement décrite que j’ai eu l’impression d’y être. Les références historiques sont exceptionnelles et l’histoire, tellement lucide, qu’elle en devenait réaliste (les Abuseurs existent ?).  Le combat entre Vigilants et Abuseurs se poursuit toujours de manière « démocratique » et courtoise (à quand le sang ?!).

Lady Helen est envoyée en mission « suicide » ? « Impossible » ? « Absurde » ?  « Déjantée » ?… L’auteure arrive à nous tenir en haleine (et à me rendre folle).

La relation entre Lady Helen et Lord Carlston va dans tous les sens. Et c’est ce que j’ai apprécié par-dessus tout. J’avais peur de retomber dans une romance à la « Bella-Edward » made in Twilight (ne m’insultez pas, j’ai tout aussi bien aimé Twilight que vous mais c’est aussi bien d’innover).

Dernière partie

J’ai l’impression que je vais devoir me répéter mais bon sang qu’est-ce que c’était BON. La fin du livre est pour moi décisive. C’est ce qui détermine si j’aime ou non un livre.

Des combats, du sang, des sacrifices, des pouvoirs, des morts, et surtout des rebondissements à ne plus savoir ou donner de la tête. Ça allait à du 100 à l’heure. Les cent dernières pages étaient exquises. J’étais effrayé à l’idée de lire les dernières lignes de peur d’être déçu. Mais finalement c’était une fin charmante et satisfaisante.

IMG_0906

Un an à attendre pour le troisième tome, voila la réprimande de toute cette saga. Merci à l’auteure de m’avoir fait voyager autant à travers le monde et surtout à travers l’époque. À l’année prochaine !

Notes : 19/20 


Je vous dis d’avance à bientôt pour une nouvelle chronique, en vous souhaitant de merveilleuses lectures.

Lectureusement.

#Wordspaperbook

3 commentaires sur “Lady Helen, tome 2 : le pacte des mauvais jours

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :