Amélie Nothomb a encore frappé.

A. NOTHOMB, Frappe-toi le coeur, éd. Albin Michel, Août 2017, 168p., 16,90€

On aime ou on n’aime pas. Mais quand on a adopté le style littéraire d’Amélie Nothomb on ne s’en défait plus. Un livre se ferme, un autre s’ouvre. Une valeur sûre, plus rien à prouver. Le génie est là.

Et l’auteure nous le montre une fois de plus dans sa dernière œuvre Frappe-toi le cœur aux Éditions Albin Michel qui relate l’histoire d’une enfant privée de l’amour maternel. À bien des égards, c’est un thème commun sur lequel nous pouvons tous nous identifier.

Note critique :

J’ai entamé cette lecture en ayant lu pour seul 4ème de couverture la citation d‘Alfred de Musset : « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » Je me suis donc laissé emporter dès les premières lignes par l’ambiance chaleureuse de son écriture maintes fois vécues (Mercure, Acide sulfurique, Tuer le père, etc.). C’est une lecture qui se lit naturellement, en apnée et sans jamais vouloir reprendre son souffle.

Nous assistons à la naissance de Diane en 1970, et devenons son ombre tout au long du récit. C’est l’un des points forts que j’en retiens. Accompagner ce nourrisson aux pensées rocambolesques jusqu’à maturité a été captivant. Tomber là où elle est tombée. Se relever là où elle s’est relevée m’a épanoui durant ma lecture.

Les personnages sont touchants au point de ne pas vouloir les quitter.

La confiance, la jalousie, le mépris, la haine, l’amour. Amélie Nothomb jongle affreusement bien avec ces sentiments et nous fait vivre un FRISSON (rien que ça).

Pourtant, Je râle cette histoire beaucoup trop courte (seulement 160 pages) et qui pour moi aurait pu être « bénéfiquement » plus longue. Mais la marque de Nothomb c’est de cogner les esprits en catégorie « poids plumes ».

Merci Amélie Nothomb d’avoir fait de mon mercredi de congé un de mes favoris. Mercure a été l’un de mes premiers grands coups de coeur littéraires de jeunes adolescentes et depuis vous êtes le « poids-plumes » sur qui je mise et qui remporte tous les championnats.

Hâte de vous lire à nouveau.

Amicalement.

Une de vos lectrices passionnées.

Une histoire à dévorer en vacances à la plage, dans le bus, autour d’un feu, sous la pluie, en marchant tant qu’elle prend vie.

Et à vous cher(e)s lecteurs, lectrices, tentez l’expérience et devenez accro comme moi. Comme eux. Comme tout le monde.

Partagez votre retour sur cette lecture. Je prendrais un plaisir de vous lire.

Peace and book.

#Oums

 

10 commentaires sur “Amélie Nothomb a encore frappé.

Ajouter un commentaire

  1. J’en entends beaucoup parler de cette Amélie Nothomb mais je n’ai jamais lu aucun de ses romans, j’espère bien me rattraper un jour mais je ne sais pas par lequel commencer, aurais tu un livre en particulier de cette auteure à me conseiller?

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour je commence un blog littéraire et je pense également faire un article sur le dernier Nothomb. Elle est toujours si légère et grave, épique et réaliste, drôle et angoissante. J’ai hate de lire ce dernier bébé ! Merci pour ce post ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :