Comment suis-je devenue solitaire d’esprit ?

 

En grandissant, j’ai vu du monde défiler autour de moi. Je grandis encore et le monde défile toujours. Finalement, mon plus fidèle compagnon c’est moi.  

DETROMPEZ VOUS ! Cet article ne traitera pas de l’aspect dépressif que peut comporter le mot solitude et/ou de la tristesse que cela peut engendrer. Bien au contraire, s’isoler permet de mieux savourer une présence. Bonne lecture. 

« La solitude de l’esprit est la véritable solitude. » 

Techniquement, nous ne sommes jamais réellement seul(e). Nous sommes conditionnés (ou condamnés) de par nos pensées à l’être et/ou le devenir. Personne ne pénétrera notre boîte crânienne pour nous tenir compagnie. C’est pourquoi, nous élaborons des stratégies dans le but d’occuper notre esprit. Ou simplement savourer cet isolement psychique.

« Comment je suis devenue solitaire d’esprit ? » retrace l’isolement mental que l’on vit quotidiennement. Quand, depuis l’enfance, nous recherchons auprès des grands ce fameux mode d’emploi de l’épanouissement. Ce mot tellement de fois entendu et écrit. J’en ai fait ma propre définition. Et pour l’écrire, les livres ont été mon encre.

La lecture m’épanouis (mais vous le savez déjà) et fait de mes moments solitaires des moments magiques. 

On s’approprie un personnage, sa vie, sa famille, ses secrets les plus enfouis. Rien n’égale une bonne lecture. Ne me jugez pas ! Rappelez-vous je suis condamnée par ce virus. Si vous n’êtes pas convaincu, voici une meilleure plume :

Paulo Coelho, auteur Brésilien de renommée internationale a dit dans l’un de ses chefs-d’oeuvre (oui je m’emballe beaucoup), le manuscrit retrouvé :

La solitude n’est pas l’absence de compagnie, mais le moment ou notre âme est libre de converser avec nous et de nous aider à décider de nos vies. Alors, que soient bénis ceux qui ne redoutent pas la solitude. Qui n’ont pas peur de se tenir compagnie, qui ne cherchent pas désespérément une occupation ou un amusement, ou quelque chose à juger.

Coelho et les milliers d’auteurs ont fait de moi la prisonnière de leurs écrits. Tout est fascinant au point de me perdre. Cette fascination disproportionnée m’a isolée du monde. Un rien m’emballe et devient une obsession.

J’en dis trop et pas assez. J’attends seulement avec une patience infinie d’entamer l’écriture de mes propres aventures. Celles-ci débuteront bientôt sur le sol asiatique.

Je m’envole, mon appareil photo et mon sac à dos remplis de ce qui m’emprisonnent pour Bangkok. Restez connecté. On va se marrer.

#Oums.

6 commentaires sur “Comment suis-je devenue solitaire d’esprit ?

Ajouter un commentaire

  1. Tu as encore raison sur pas mal de point. Plusieurs personnes cherche a être malheureux ou a se compliquer la vie pour rien, des choses banale, stupide…Alors qu’il y a bien mieux, il suffit juste de sourire chaque jour, se faire plaisir par les choses qui nous entoure pour être encore plus heureux.
    Merci pour ce magnifique article, la photo et très appropriée avec l’article. Impatient d’attendre la suite, et bon voyage 😉 !!

    Aimé par 1 personne

  2. Coelho me dit quelque chose … cest pas l’alchimiste ? J’espère que ce sera pas un very bad trip 2 pour toi là bas c’est pas une ville de l’Asie que je voudrais visité… je sais pas pourquoi j’affectionne pas au contraire elle me fait flipper peut ère a cause du film d’ailleurs … mdrrrrrrrr bon voyage … en tout cas hâte de savoir ce que ton être solitaire accompagné de tous ceux qu’il ya dans ta tête vont penser de l’Asie mouaaa7

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :